Chameria

s

Le blog de Chameria

Menu

Comment bien gérer le passage à la retraite ?

0 Comments

Un cap bienvenu, synonyme de libération et de temps pour soi, pour les uns. De nouvelles conditions d’existence donnant lieu à quelques réserves, pour d’autres. La retraite constitue un passage que chacun peut gérer en toute sérénité et ces conseils vont vous y aider.

Y aller de façon progressive

Si vous faites partie de ces personnes que l’approche de la retraite rebute, dites-vous que rien ne vous contraint à y sauter les pieds joints, du jour au lendemain. Envisagez la possibilité de vous préparer à ce nouveau chapitre, en aménageant une sorte de pré-retraite. En pratique, il s’agit de continuer vos activités sur la base d’un temps partiel durant les quelques années précédant la date fatidique. Une partie de votre pension de retraite vous est déjà versée sur cette période. Consultez des ressources comme le magazine des retraités ou bien encore le guide des seniors pour les conditions ouvrant droit à cet aménagement. En général, celui-ci est accessible en fonction de votre âge et du nombre de trimestres que vous avez cotisés. Vous en profiterez, en tout cas, pour vous familiariser petit à petit aux « champs vides » de votre emploi du temps. Saisissez cette occasion pour retourner, petit à petit, à d’anciennes passions que vous avez abandonnées à cause du travail, ou de l’éducation de vos enfants. C’est également le moment de nouer de nouvelles relations dans d’autres cercles et de vous familiariser à de nouveaux rituels de vie.

Anticiper son style de vie et ses occupations

Rester à la maison, au pays, ou rejoindre une institution spécialisée, partir à l’étranger? Se remettre au sport ou vous lancer enfin dans le bénévolat ? La perspective de l’énorme temps libre « livré » avec la retraite est souvent ce qui rend les seniors anxieux. La peur de s’ennuyer, de ne plus savoir quoi faire de sa personne n’est pas réjouissante. Prenez le contre-pied et planifiez, dès 4 à 5 ans avant l’échéance, à quoi vous occuperez vos journées et comment vous souhaitez vivre votre retraite. Faites un premier bilan des ressources dont vous disposerez pour planifier des aspects aussi variés que votre lieu de résidence, vos loisirs et vos principaux postes de dépenses. Approchez les organismes tels que les banques, mutuelles et assurances pour discuter des nouvelles dispositions et/ou adaptations souhaitables à votre nouveau statut. Pour ceux qui pensent devoir confronter une baisse drastique de leur niveau de vie, cette période est également indiquée pour envisager des solutions de compléments de revenus.

Recadrer ses perspectives

Comme pour tout nouveau cap de la vie, la retraite ne déroge pas à la règle selon laquelle votre vision définit ce qu’il va en être. Une petite leçon d’efficacité personnelle s’impose donc : faites le haro sur les croyances négatives qui conditionnent votre idée de la retraite et changez vos perspectives. La retraite ne vous propulsera pas en état de mort sociale, elle vous laissera au contraire plus de temps pour créer de nouvelles opportunités de contacts humains. Elle ne fera pas de vous un être sans intérêt qui ne servira à rien : les nombreux projets intergénérationnels n’attendent que votre contribution. Bref, ne faites pas de l’âge un obstacle à votre épanouissement et préparez-vous surtout à profiter.