Chameria

Le blog de Chameria

Menu

Chlorumagene : pour un meilleur transit intestinal

0 Comments

Flatulences, ballonnement, diarrhée, constipation, douleurs abdominales autant de gênes et de pathologies liées à un mauvais transit intestinal. Souvent bénins, ces troubles n’en demeurent pas moins incommodants dans la vie de tous les jours. Si vous ne les prenez pas en charge, ils peuvent devenir chroniques et/ou occasionner des troubles bien plus importants : occlusion intestinale, maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) comme la maladie de Crohn et la recto-colite hémorragique. Grâce à une bonne hygiène alimentaire, à la pratique régulière d’une activité sportive comme la marche ou la natation et le recours à certains remèdes comme le chlorumagene en cas de constipation, vous pouvez aisément réguler votre transit intestinal. Dans cet article nous vous expliquerons ce qu’est le transit intestinal et comment l’améliorer.

Qu’est ce que le transit intestinal ?

Le transit intestinal rentre dans le processus compliqué de la digestion. Il est donc intimement lié au fonctionnement de votre appareil digestif, à votre alimentation, à votre mode de vie et à votre degré de stress. Des aliments digérés grâce aux différents sucs sécrétés au niveau de la bouche et de l’œsophage puis de l’estomac et à l’action des différents organes de la digestion suivants : bouche, œsophage, foie, estomac, demeurent des déchets que l’intestin grêle, le colon, doivent évacuer par le rectum et anus. Un bon transit se traduit par des selles bien moulées (ni trop molles, ni trop dures) et une fréquence de défécation de 1 à 2 fois/ jour au moins 3 jours par semaine. En dessous, il est question de constipation, au dessus de diarrhée.

Comment améliorer votre transit intestinal ?

Le transit initial est très sensible à l’alimentation, au mode de vie et au stress. Pour l’améliorer, il est essentiel d’intervenir sur ces facteurs. Eviter le grignotage et l’inactivité, prendre le temps de mâcher en mangeant, ingérer des fibres, bien s’hydrater, se détendre sont des actions incontournables pour régler les problèmes de constipation ou de diarrhée. Elles participent à une bonne digestion et à la stimulation des intestins. En cas de constipation occasionnelle, si ces mesures ne suffisent pas, vous pouvez avoir recours à un léger laxatif sous forme de remèdes naturels (graines de lin, jus d’aloé verra, psyllium ou agar-agar) ou de médicaments comme le chlorumagene. En 6 à 8 heures, ce laxatif stimulant agira favorablement sur l’évacuation de vos selles, sans créer d’irritations de l’intestin ou de l’anus. Quant aux laxatifs naturels, ils agissent en ramollissant les selles. Il est conseillé de les consommer au coucher.
N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Tous deux sauront vous prodiguer les bons conseils en fonction de vos symptômes. N’oubliez pas que l’automédication peut s’avérer dangereuse.